H2S et le Moto Tour 2016

Bonjour à tous,

Cette année, Dominique Sarron a été le parrain du Moto Tour et H2S a été partenaire de cette édition.

Image

Voici deux liens pour visionner le teaser du Moto Tour 2016 sur les pages Facebook de Motors TV et du Moto Tour :
https://www.facebook.com/Moto-Tour-199625483396338/
https://www.facebook.com/Motors-TV-206467260240/?fref=ts#
Ce teaser annonce l'émission de 24 minutes sur le Moto Tour 2016, ce samedi à 16h20 sur Motors TV.

A très bientôt.

L'Equipe H2S.

 

Alexis Masbou savoure sa victoire au Bol d’Or

Image
Alexis Masbou et Moto Ain savourent la victoire au Bol d’Or


La 80ème édition de l’épreuve mythique du Bo d’Or avait une saveur particulière pour Alexis Masbou puisqu’après avoir mis un terme prématuré à sa saison Moto3, l’albigeois allait y retrouver le plaisir de la compétition au guidon de la Yamaha R1 du team Moto Ain.

Image

Enthousiaste à l’idée de découvrir cette machine, son nouveau team mais aussi le pilotage de nuit, le français ne manquait pas son premier rendez-vous avec l’endurance puisque suite à une course menée de main de maître, il arrachait en compagnie de ses équipiers Clere et Nigon, une magnifique sixième place au classement général et la victoire en catégorie Superstock !

Cette victoire au Bol d’Or est évidemment un bol…d’air frais pour Alexis Masbou qui a de nouveau goûté aux joies du podium au guidon d’une machine qu’il aura apprécié de la première à la dernière minute de ce périple de 24 heures.

 Image



« C’est évidemment toujours agréable lorsque les choses se déroulent comme ce weekend ! J’ai découvert la Yamaha R1 et j’ai été agréablement surpris tout au long de ce Bol d’Or. Que ce soit par le pilotage qu’elle requiert, par sa puissance ou par son châssis, j’ai pris énormément de plaisir à la piloter. Le weekend s’est passé de manière parfaite et ça me donne vraiment envie de retenter l’expérience de l’endurance. Si j’avais déjà roulé de nuit au Qatar, il y fait presqu’aussi clair qu’en plein jour tandis qu’ici, c’est pratiquement à la lumière des phares qu’on roule et c’est quelque chose qui vous procure des sensations incroyables ! J’ai adoré rouler sur le circuit du Castelet en pleine nuit et les relais nocturnes se sont d’ailleurs très bien déroulés. J’avais besoin de retrouver ce plaisir de la vitesse et de la bagarre en course et c’est ce que Moto Ain m’a offert lors de ce 80ème Bol d’Or. Au fur et à mesure des essais, on s’est rendu compte qu’on était toujours plus près des motos du top et en course, nous avons essayé de jouer notre carte au mieux en ne prenant pas de risques mais en essayant d’être sur le meilleur rythme. Nous avons fait du bon boulot à trois et si nous avons connu quelques petits soucis techniques, nous avons chaque fois eu un rythme suffisant pour rattraper notre retard. Sur les cinq dernières heures, nous n’avons quasiment plus roulé qu’avec Hugo pour revenir et gagner la course car nous avions pris un peu de retard avec un changement de réservoir. Pour conclure, je dirais que ce Bol d’Or a été une réussite pour nous et je suis heureux d’annoncer que ce week-end, je disputerai, encore avec le team Moto Ain, la dernière manche du FSBK à Albi en catégorie Supersport 600 ».  

Image

Image

 

Alexis MASBOU GP du Mugello 2016

Image
Un Grand Prix d’Italie placé sous le signe de la malchance pour Alexis Masbou

Le rendez-vous au Mugello est un des préférés d’Alexis Masbou et il nourrissait l’espoir d’enfin y marquer ses premiers points en 2016 après avoir retrouvé une certaine compétitivité, bien que mal récompensée, au Mans.

Malheureusement, ce weekend, c’est la malchance qu’il trouvait sur son chemin !

Après une première séance pluvieuse, les coups du sort s’enchaînaient pour l’albigeois.

Image

D’abord en FP2 lorsqu’un problème technique le maintenait au stand, lors de la qualification ensuite et enfin lors de la course où un autre souci technique le contraignait à l’abandon dès le début.
Son regard se tourne donc désormais vers le Grand Prix de Catalogne qui, vu la proximité, est un peu comme un second Grand Prix à domicile.

« On ne va pas se mentir, le weekend a été compliqué. D’abord, après une première séance d’essais anéantie par la pluie, nous avions beaucoup de retard à récupérer. Malheureusement, lors de la seconde session, pour une raison inexpliquée, ma Peugeot GP3-16 s’est arrêtée et je n’ai pu boucler que quelques tours. La mission s’annonçait donc particulièrement compliquée le samedi puisque la FP3 était ma première session. On ne s’en est pas si mal tirés mais lors des qualifications, je n’ai pas réussi à prendre une bonne aspiration et du coup, nous nous sommes retrouvés 27ème sur la grille. Nous avions bien préparé la course pendant le warm-up mais malheureusement, dès le début j’ai rencontré un problème avec l’embrayage et comme je n’arrivais pas à rétrograder les vitesses, j’ai dû tirer tout droit. Le Mugello est un circuit que j’affectionne particulièrement et je suis bien entendu déçu de ne pas avoir pu y montrer mon potentiel en raison de problèmes techniques ».
Image
 

Alexis MASBOU GP du Mans

Image
Un Grand Prix de France entre satisfaction et déception pour Alexis Masbou

Avant de débarquer au Mans pour son Grand Prix national, Alexis Masbou avait pour objectif d’arracher ses premiers points devant son public.

Pour cela, le pilote et son équipe, Peugeot Motocycles Saxoprint avaient décidé de travailler dès les premières minutes sur leur rythme de course.

Image

Et ce travail portait ses fruits puisque l’albigeois réussissait sa meilleure qualification de l’année en obtenant la quinzième place à seulement six dixièmes de la pole.

Belle opération mais qui se voyait ruinée dès le premier tour du Grand Prix suite à un départ moyen et la chute de Darryn Binder qui l’obligeait à sortir de la piste.

Image

Le Grand Prix de France se referme donc pour Alexis Masbou sur la déception de ne pas avoir pu remercier ses nombreux fans par quelques points mais également sur la satisfaction d’avoir senti que le potentiel pour les décrocher était désormais présent.

Image

« Je suis forcément un peu déçu, surtout après la qualification que nous avions réussie. Lors des essais libres, nous avions énormément travaillé sur mon rythme de course et sur le set-up de la Peugeot afin que je me sente le plus à l’aise possible dessus. C’est certainement le point positif de ce weekend car les écarts étaient très serrés et il fallait vraiment réussir un très bon tour pour se placer dans les quinze premiers. Malheureusement, en début de course, en raison d’un mauvais départ mais aussi de la chute de Darryn Binder devant moi, j’ai dû élargir la trajectoire et sortir de la piste. Je suis revenu sur le circuit assez loin et en ayant perdu l’espoir d’arracher les premiers points de la saison. Malgré tout, je me suis battu pour remonter le plus haut possible et finalement, j’ai pu remporter la bagarre face à mon équipier et prendre la dix-neuvième position. Je suis évidemment déçu de ne pas marquer de points mais on peut tout de même être satisfait car dimanche, nous avions le potentiel pour remplir notre objectif ».
Image

 

Alexis MASBOU GP de Jerez

Image
Alexis Masbou et Peugeot MC Saxoprint progresse encore à Jerez


Avec le Grand Prix d’Espagne à Jerez, la grande famille du MotoGP retrouvait le vieux continent et la chaleur du public européen.

Pour Alexis Masbou, ce retour aux sources était l’occasion de concrétiser les progrès réalisés en Argentine mais surtout à Austin où après une belle course, il échouait finalement à la porte des points en seizième position.

Image

S’il manquait les points de peu, il effectuait toutefois de grands progrès au guidon de sa Peugeot GP3-16.

Et ces progrès ne tardaient pas à se traduire aussi sur le circuit andalou puisque dès la FP2, il se maintenait de longues minutes dans le top5, signe qui ne trompe pas.

En revanche, une qualification compliquée par des problèmes de boîte de vitesses venait compliquer la tâche du pilote Peugeot Motocycles Saxoprint qui devait s’élancer de la vingt-neuvième position.

Image
« En arrivant à Jerez, j’avais bien entendu envie de confirmer les progrès que nous avions pu effectuer lors de la tournée américaine. Malheureusement, en m’élançant d’aussi sur la grille loin malgré un bon début de weekend, la course devenait complètement différente. Pourtant, elle se déroulait plutôt bien puisque je parvenais à remonter jusqu’à la seizième position dans un groupe se battant pour la quatorzième place. Malheureusement, sur la fin du Grand Prix, lors d’un freinage appuyé, on s’accrochait avec un autre pilote et la sanction suivait puisqu’on chutait tous les deux. Je ne marque pas de point mais pour la première fois de l’année, nous nous sommes battus pour et dans les points. Nous devons continuer à travailler, continuer à avancer car je suis certain que ce travail va commencer à payer ».

Image
Image

 

Alexis MASBOU Qatar 2016

Une première compliquée pour Alexis Masbou et Peugeot Motocycles à Losail

Après des tests hivernaux entièrement dédiés à la découverte de sa Peugeot GP3-16, Alexis Masbou savait que le premier rendez-vous de la saison ne serait pas une simple ballade de santé.

Image

Et concrètement, c’est ce qui s’est passé. En effet, après avoir mis à profit chacune des séances pour progresser, l’albigeois réussissait un chrono encourageant lors des qualifications.
En course toutefois, son manque de puissance moteur le pénalisait en l’empêchant de remonter ses concurrents.

Qu’à cela ne tienne, si ce premier Grand Prix aura été compliqué du début à la fin, Peugeot Motocycles – Saxoprint connaît enfin son niveau réel et sait désormais la masse de travail qui lui reste à accomplir.

Image

La suite des évènements ce sera pour l’Amérique du Sud avec le Grand Prix d’Argentine et le circuit des Termas de Rio Hondo avant de visiter un troisième continent et de se rendre à Austin pour le Grand Prix des Amériques. 

 « Nous savions que ce premier week-end serait chargé car nous devons travailler pour faire progresser notre machine et comme durant les essais, chaque séance nous a permis d’accomplir de petits pas en avant. Grâce à ces efforts, nous avons pu réaliser un bon tour chronométré lors des qualifications. Malheureusement, malgré le fait que nous n’étions seulement qu’à une seconde de la pole, nous avons été assez mal récompensés puisque nous nous sommes élancés de la 21ème place sur la grille. On pouvait penser que cela allait me permettre de me bagarrer pour les points mais, après m’être  accroché avec Ono dans le 1er tour, notre manque de puissance m’a empêché de remonter mes concurrents. Comme toujours, j’ai donné le meilleur de moi-même mais nous ne sommes pas encore au niveau que nous souhaitons…Je savais que je me lançais dans un grand défi et que les premières courses ne seraient pas facile. Désormais, on connait mieux notre niveau et notre travail devra être encore meilleur pour revenir aux avant-postes. C’est à nous et nous seuls de surmonter les difficultés. La réussite n’en sera que plus belle ! »

Image

 

Alexis MASBOU prêt pour le Qatar

Image
Alexis Masbou est prêt à en découdre sous les lumières de Losail

Après un premier test constructif à Jerez, les pilotes Moto3 s’étaient donné rendez-vous, à Losail, pour la dernière répétition générale avant d’entrer de plein pied dans le vif du sujet.
Ces tests étaient l’occasion pour l’écurie Peugeot Motocycles Saxoprint d’explorer les pistes dégagées la semaine précédente en Andalousie et d’ainsi trouver le set-up de base avec lequel Alexis Masbou aura le meilleur feeling.

Image

Et avec 116 tours au compteur, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’albigeois et son équipe n’ont pas ménagé leurs efforts.     
Si une fois n’est pas coutume, il n’aurait pas été contre l’idée d’avoir quelques heures de plus en piste afin de pouvoir parfaire les réglages de sa Peugeot GP3-16, l’heure n’est plus aux tests car dès jeudi, le vrai combat pourra reprendre ses droits sous les lumières artificielles de Losail.

Le premier grand rendez-vous de l’année est enfin arrivé et c’est avec une impatience difficilement contenue que le pilote Peugeot s’apprête désormais à offrir au constructeur français sa première danse sous les projecteurs.  

Image

« Après une première journée intéressante où nous avons su constamment progresser, la seconde a finalement été plus compliquée car les solutions essayées n’ont pas fonctionné comme on le désirait. Du coup, nous nous sommes retrouvés assez loin. Lors de la troisième et dernière journée, de nouvelles solutions châssis et moteur nous ont permis de bien progresser mais malheureusement, quelques soucis techniques en fin de journée ne m’ont pas permis d’être plus proche des premiers. Je ne suis pas un pilote qui aime particulièrement les tests, je préfère de loin la course et la bagarre mais pour une fois, j’aurais apprécié bénéficier de quelques jours de plus pour encore progresser dans les performances et la compréhension de la moto. Quoi qu’il en soit, maintenant, on rentre dans le vif du sujet et je suis impatient de m’aligner sur la grille de départ afin de pouvoir donner le meilleur de moi-même ».

Image


Jeudi
FP1 : 16h – 16h40
FP2 : 18h55 – 19h35
Vendredi
FP3 : 17h – 17h40
Samedi
QP : 16h – 16h40
Dimanche
WUP : 13h50 – 14h10
Course : 16h

Image

 

Alexis MASBOU et Peugeot

Image

Après un hiver long, constructif et productif, Alexis Masbou est désormais prêt à reprendre la piste pour porter le projet Peugeot-Mahindra sur les fonts baptismaux.

Et s’il n’a plus fréquenté les circuits depuis le dernier rendez-vous de la saison dernière, à Valence, ce n’est pas pour autant que l’albigeois est resté inactif.

En effet, il a pu soigner sa préparation en intégrant le CREPS. Cette opportunité lui a permis de professionnaliser encore un peu plus une préparation qu’on sait capitale avant de s’élancer dans une saison qui s’étendra de mars à novembre.

Image
Alexis a également eu le plaisir de disputer l’AMV Cup – trophée Andros à Super Besse et trouver d’autres sensations au guidon d’une moto.
Image
La glace donc mais également la terre puisque grâce à Sherco, il a pu écumer les terrains de cross de la région et soigner sa condition dans une discipline qui, au fil du temps, devient un must de la préparation des pilotes.
Image
Lire la suite...
 

Alexis Masbou s'engage avec Peugeot pour 2016

Image

Alexis Masbou rejoint Peugeot en Championnat du Monde Moto3 

Alors que le rideau vient tout juste de se baisser sur une saison 2015 compliquée pour Alexis Masbou même si, on s’en souvient, il avait remporté la manche inaugurale au Qatar, c’est malgré tout sur une excellente nouvelle qu’elle vient de définitivement se clôturer.

En effet, en 2016, l’Albigeois mettra toute son énergie dans un projet qui lui tient à cœur, l’arrivée de Peugeot en Championnat du monde.

Un Français sur une moto française, c’est un rêve qui pouvait paraître lointain il y a quelques semaines mais qui pourtant, aujourd’hui, est devenu réalité.

«Je suis évidemment extrêmement heureux d’avoir signé un contrat avec l’écurie RTG qui, la saison prochaine, portera les ambitions du projet Peugeot en Championnat du Monde Moto3. Bien entendu, en débarquant dans un championnat aussi relevé et avec une concurrence aussi rude, nous aurons du travail mais la motivation est clairement là. Un Français sur une moto française, c’est un défi que je ne pouvais pas refuser car bien que débutant, la volonté de Peugeot est de mettre tout en œuvre pour me fournir une machine compétitive et réaliser d’emblée de belles choses. La structure technique mise en place devrait me permettre de beaucoup mieux travailler qu’en 2015 car de ce point de vue, tout a été pensé pour éviter de retomber dans les mêmes difficultés. »

Image

Image

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Résultats 1 - 10 104
Bon cadeau stage pilotage moto H2S

Newsletter


L'actualité de l'école de pilotage moto

  ...
Bonjour à tous, Cette année, Dominique Sarron a été le parrain du Moto Tour et H2S a été partenaire de cette édition. Voici deux liens pour visionne...
Alexis Masbou et Moto Ain savourent la victoire au Bol d’Or La 80ème édition de l’épreuve mythique du Bo d’Or avait une saveur particulière pour Alex...
Un Grand Prix d’Italie placé sous le signe de la malchance pour Alexis Masbou Le rendez-vous au Mugello est un des préférés d’Alexis Masbou et il nourrissai...
Un Grand Prix de France entre satisfaction et déception pour Alexis Masbou Avant de débarquer au Mans pour son Grand Prix national, Alexis Masbou avait pour objectif d’arracher...

Contact école de pilotage moto H2S

BP 40058 - 81027 ALBI CEDEX 9
Téléphone : +33 (0)6 76 92 50 20
E-mail : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir


ancv
Site créé par Motarz.com / Design Fotowill -- Conditions générales